Protection et soin des palmiers

Les ravageurs du palmier

Deux ravageurs du palmier, sur liste des organismes nuisibles de quarantaine des végétaux présents dans l’UE

 Depuis quelques années, deux ravageurs, un Charançon asiatique et un Papillon argentin, constituent la principale menace pour les palmiers.

Le diagnostic est rendu difficile par le mode de vie caché de ces insectes :  bien souvent les premiers symptômes apparaissent plusieurs semaines à plusieurs mois après le début de l'infestation.

L’efficacité de la prévention dépend de la précocité de la détection et du suivi des palmiers. D’où l’intérêt de faire appel à des professionnels formés au diagnostic et aux techniques de lutte.

Les interventions pour protéger les palmiers

Diagnostic visuel

Premier diagnostic, portant sur les symptômes visibles et l’environnement des palmiers

 

 Lutte contre le Papillon palmivore

Traitements préventifs et curatifs

Traitements biologiques (nématode) et microbiologiques (champignon microscopique).

Barrière physique :

Projection d’une glu protectrice, une fois par an, à la période de ponte de l’insecte. Glu composée d’extraits naturels, utilisable en agriculture biologique (brevet INRA). Empêche la ponte, enraye le cycle de développement des larves et gêne l’émergence des adultes.

Lutte contre le Charançon Rouge du Palmier

Fenêtre d'inspection

Taille des palmes permettant l’observation du cœur du palmier. Évaluation de du degré de l’infestation. Application d’un traitement insecticide (pour éviter une infestation) et fongicide (pour protéger les tissus blessés du palmier).

 Assainissement

Destruction des parties infestées du végétal uniquement. Application de traitements insecticides (pour éviter une réinfestation) et fongicides (pour protéger les tissus blessés du palmier).

 Traitements préventifs

Pour qu'ils soient efficace, ils doivent être appliqués pour tous les palmiers situés dans une zone contaminée. Le programme de traitement porte sur la période de vol des insectes adultes.

La taille des palmiers

Faut-il tailler (ou non) les palmiers ?

La taille des palmiers est l'un des aspects les plus mal compris de la culture du palmier. L’idée qu’un palmier élagué grandit plus vite est fausse : c’est même le contraire!

Chez le palmier, le nombre de palmes permettant son bon état de santé est invariable (à l’inverse des arbres). La suppression des feuilles vertes provoque des carences, réduisant la croissance du palmier.

Nous déconseillons le sur-élagage (sauf pour la transplantation de certaines espèces) car il s’agit d’un stress pour la plante. Or tout individu affaibli est plus sensible aux attaques de ravageurs et aux maladies. En outre, les blessures émettent une substance attractive pour les ravageurs.

C’est pourquoi une taille non sanitaire devrait porter uniquement sur les palmes sèches ou sénescentes et être évitée pendant la période de vol des insectes.

 

Ne pas (sur)tailler les palmiers est une aussi démarche de protection contre les ravageurs du palmiers.

Cette approche a été présentée par Claudio Littardi (Ingénieur Agronome, Espaces Verts de San Remo) lors des rencontres organisées par les Villa Thuret (INRA Antibes) en 2017.

Plus d'informations : https://www6.sophia.inra.fr/jardin_thuret/Activites-scientifiques/Rencontres-de-Thuret

 

Autres conseils pour la protection de vos palmiers : http://racinesetgraines.e-monsite.com/blog/infos-palmiers/conseils-pour-proteger-vos-palmiers.html

 

pour connaître la réglementation et la siuation actualisée en PACA : http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Charancon-rouge-du-palmier

pour connaître les autres ravageurs et problématiques de lutte en PACA, dans les zones non agricoles (espaces verts) : http://www.fredonpaca.fr/Zones-Non-Agricoles.html?PHPSESSID=a18aa86c4d2f0c6135a43634aaa66b77


 

Pour vos travaux, faites appel à un professionnel :

http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/SEPT2018-Liste_des_personnes_enregistrees_CRP_cle016a6a.pdf

 


 

Pour en savoir plus, consultez nos articles publiés sur le blog / rubrique  Palmiers